ANERNcote-d-azur

Malijai

Sur la Route Napoléon.

 

Village provençal sur la Bléone, qui s’étend jusqu’au Chaffaut et dont le nom ancien signifiait Mauvais Gué, accueille les voyageurs par un sympathique panneau :
« Napoléon s’y est arrêté, pourquoi pas vous? »

 

Le village doit en grande partie sa renommée  à Napoléon qui passa la nuit du 4 au 5 mars

Construit en 1770 à la demande  de la famille Noguier, le château est représentatif de l’élégance classique de la fin du XVIIIe siècle. Aménagé en mairie, le rez-de-chaussée offre une collection de gypseries de style Louis XVI. 1815 au château, à son retour de l’île d’Elbe, cet épisode historique à fortement marqué le village.

 

A côté du château le parc à la française et les jeux de boules sous les platanes offrent de beaux moments de détente aux visiteurs.

D’abord implanté sur la rive gauche de la Bléone, Malijai s’établit au milieu du XIIIe siècle le long de la rive droite de la rivière sur la voie traditionnelle Digne-Sisteron utilisée depuis l’antiquité.

 

Après avoir franchi le pont  de  la Bléone pour  remonter   la D8 vous trouverez le long de la rive gauche de la rivière un sentier qui mène jusqu’à la ferme de St Florent (5km environ) pour découvrir le vieux village abandonné de Chénerilles campé au bord du plateau de Puimichel où vient de s’implanter le plus grand parc de panneaux photovoltaïques de France.

 

A 5 km de Malijai, se trouve le village des Mées, célèbre pour ses rochers étroits qui se dressent de façon spectaculaire sur plus de 100 mètres au-dessus du village. C’est aussi la plus grande commune oléicole de Haute-Provence avec ses 30.000 oliviers, plusieurs moulins à huile et oliveraies peuvent se visiter.

↓