ANERNcote-d-azur

L’Escale 

Pays de vergers

 

A l’époque Gallo-Romaine, alors que la Durance  était  relativement navigable, l’Escale fut un port romain fluvial important.
Le site du Bourguet, situé à 1km au nord du village fut à cette époque un centre d’habitation majeur.

 

Les fouilles effectuées  en 1960-1961 à la veille de l’inondation sous les eaux du lac de Château-Arnoux  ont  permis  de  mettre  à jour la plus importante série de bronzes antiques (statuettes et bustes) découverte en Haute-Provence.

Le village de l’Escale se développe ensuite au Moyen-âge simultanément sur le coteau  de Vière et  au « hameau  de  l’hôte ».

 

Lieu de  passage obligatoire entre Sisteron et Digne, il essaima ensuite en petits hameaux plus proches des réalités agricoles.

Au sud du village, le pigeonnier datant  du milieu du XIXe siècle a fait l’objet récemment d’une restauration à l’original grâce à l’association “Alpes et Lumière”.

 

Le lac artificiel de l’Escale situé sur la Durance a été créé au début des années 1960 avec l’aménagement du pont-barrage hydroélectrique.

La sédimentation a été forte jusque dans les années 2000 et a favorisé l’installation de la roselière, qui aujourd’hui se stabilise.

 

Quatre grands types de milieux ont été répertoriés : les milieux humides et aquatiques, les milieux forestiers, les milieux ouverts, les milieux anthropiques. Cette retenue concentre désormais une biodiversité d’une richesse quasi-équivalente à celle qui est recensée en Camargue.

 

Autour du Lac, un sentier de promenade en deux heures de marche permet la découverte de ce site ornithologique important où l’on observe près de 150 espèces différentes d’oiseaux.

↓